JEAN-MARIE KAZMIERCZAK, GOLFEUR DEPUIS 40 ANS, PROFESSEUR, CONSULTANT DE GOLF, MEMBRE DE L’ASSOCIATION DES PROFESSIONNELS DE GOLF DE FRANCE (PGA) ET ENTRAÎNEUR FÉDÉRAL DE LA FÉDÉRATION ROYALE MAROCAINE DE GOLF, A ÉLU DOMICILE DANS LA VILLE DEPUIS 20 ANS. A SON ARRIVÉE EN 1999, IL EST MANAGER DE L’ACADÉMIE DU GOLF DU SOLEIL DURANT 9 ANS.

Avec cinq golfs ouverts au public et 100 000 golfeurs accueillis par an, Agadir est une destination golfique de premier rang. Par rapport à des destinations concurrentes, la station balnéaire est plutôt une destination de golf d’hiver pour les férus de ce sport. En raison des atouts climatiques de la région, les golfeurs des marchés émetteurs de la station affluent d’octobre à mars à Agadir.

Jean-Marie Kazmierczak, golfeur depuis 40 ans, professeur, consultant de golf, membre de l’Association des professionnels de golf de France (PGA) et entraîneur fédéral de la Fédération royale marocaine de golf, a élu domicile dans la ville depuis 20 ans.

A son arrivée en 1999, il est manager de l’académie du Golf du Soleil durant 9 ans. Il dit avoir contribué à la formation d’un grand nombre de golfeurs.

C’est avec lui que Maha Hadioui, la professionnelle marocaine membre du Ladies Européenne Tour, championne du monde arabe, a été initiée et formée intensément pour le haut niveau de ce sport dès l’âge de 12 ans. Elle est aujourd’hui le fer de lance du golf féminin marocain en Europe.

Depuis 2012, Jean-Marie Kazmierczak s’est lancé dans une nouvelle aventure. Avec son ami et associé Christian Toulali, il a implanté à 10 minutes du centre ville d’Agadir, dans la commune de Bensergao, sur la route des golfs de la localité, l’Agadir Golf training Center. Etalé sur 4,30 ha, la structure a nécessité un investissement de 3 millions de DH et emploie six personnes à plein temps dont trois professeurs. Depuis son ouverture, le centre reçoit des touristes et des équipes d’autres golfs étrangers pour des stages. ‘’Nombreux sont les golfeurs de toutes catégories qui apprécient de faire leurs gammes de golf ici avant de se rendre dans les golfs de la ville’’, explique Jean-Marie Kazmierczak.

Comment un professionnel du sport démocratise le golf à Agadir

par Michel Terrier

par Malika Alami – lavieeco.com – 20/03/2019

JEAN-MARIE KAZMIERCZAK, GOLFEUR DEPUIS 40 ANS, PROFESSEUR, CONSULTANT DE GOLF, MEMBRE DE L’ASSOCIATION DES PROFESSIONNELS DE GOLF DE FRANCE (PGA) ET ENTRAÎNEUR FÉDÉRAL DE LA FÉDÉRATION ROYALE MAROCAINE DE GOLF, A ÉLU DOMICILE DANS LA VILLE DEPUIS 20 ANS. A SON ARRIVÉE EN 1999, IL EST MANAGER DE L’ACADÉMIE DU GOLF DU SOLEIL DURANT 9 ANS.

Avec cinq golfs ouverts au public et 100 000 golfeurs accueillis par an, Agadir est une destination golfique de premier rang. Par rapport à des destinations concurrentes, la station balnéaire est plutôt une destination de golf d’hiver pour les férus de ce sport. En raison des atouts climatiques de la région, les golfeurs des marchés émetteurs de la station affluent d’octobre à mars à Agadir.

Jean-Marie Kazmierczak, golfeur depuis 40 ans, professeur, consultant de golf, membre de l’Association des professionnels de golf de France (PGA) et entraîneur fédéral de la Fédération royale marocaine de golf, a élu domicile dans la ville depuis 20 ans.

A son arrivée en 1999, il est manager de l’académie du Golf du Soleil durant 9 ans. Il dit avoir contribué à la formation d’un grand nombre de golfeurs.

C’est avec lui que Maha Hadioui, la professionnelle marocaine membre du Ladies Européenne Tour, championne du monde arabe, a été initiée et formée intensément pour le haut niveau de ce sport dès l’âge de 12 ans. Elle est aujourd’hui le fer de lance du golf féminin marocain en Europe.

Depuis 2012, Jean-Marie Kazmierczak s’est lancé dans une nouvelle aventure. Avec son ami et associé Christian Toulali, il a implanté à 10 minutes du centre ville d’Agadir, dans la commune de Bensergao, sur la route des golfs de la localité, l’Agadir Golf training Center. Etalé sur 4,30 ha, la structure a nécessité un investissement de 3 millions de DH et emploie six personnes à plein temps dont trois professeurs. Depuis son ouverture, le centre reçoit des touristes et des équipes d’autres golfs étrangers pour des stages. ‘’Nombreux sont les golfeurs de toutes catégories qui apprécient de faire leurs gammes de golf ici avant de se rendre dans les golfs de la ville’’, explique Jean-Marie Kazmierczak.

Outre l’encadrement de cette clientèle, le professionnel sportif a initié un projet éducatif au sein de son établissement dans le but d’assurer la relève et de démocratiser le sport en accueillant gratuitement des enfants et des jeunes de milieux modestes. ‘’Parmi les 45 enfants et jeunes de 6 à 17 ans inscrits au programme, la moitié sont pris en charge tant au niveau des cours que des compétitions’’, explique-t-il. De son avis, certains sont de véritables graines de champions. Lors du championnat du Maroc Srixon Tour Junior, une compétition de jeunes des différents clubs du Royaume, l’Agadir Golf Training Center, s’est véritablement distingué avec d’excellents scores et des premières places. ‘’Nous comptons aujourd’hui au sein de notre centre sept champions du Maroc’’, avance fièrement Jean-Marie Kazmierczak. Ces résultats ont été atteints grâce à l’implication des élèves qui s’entraînent 3 à 5 fois par semaine durant une à deux heures par jour, encadrés par leurs professeurs.

Pour pouvoir mieux ouvrir ce sport jusque là plutôt réservé à l’élite sociale, le dirigeant de l’Agadir Golf Training Center, soutenu depuis deux ans dans son projet par la Fédération royale marocaine de golf, envisage de créer une association qui devrait porter le projet de ce programme éducatif du golf pour tous. De même à mieux élargir ses actions et accueillir plus d’enfants à titre gratuit.

Pour la destination Agadir, c’est aussi une opportunité. Le renforcement de la niche de golf d’une manière ou d’une autre dans la station balnéaire n’est pas sans retombées. Beaucoup plus qu’un sport, le golf est aussi un moyen de promotion touristique haut de gamme. Un golfeur en séjour au Maroc dépense entre 3.500 et 4.000 euros. C’est cinq fois plus que la recette moyenne annuelle d’un touriste «traditionnel». Sur le plan économique, cette clientèle est une véritable mine d’or, d’autant plus que cette niche touristique, de par le monde, réunit plus de 65 millions de golfeurs. Un marché potentiel dans lequel le Maroc est considéré par les tour-opérateurs IAGTO (Global golf tourism organisation) comme 9e plus importante destination d’hiver.

Michel Terrier

X