–> attestation_confinement_ar.pdf

Maroc – Ministère de l’intérieur – 20/03/2020

Voici le document officiel préparé par le Ministère de l’Intérieur Marocain concernant la mobilité des personnes pendant ce confinement.
Des modèles inexacts ont circulé hier, mais là, c’est le bon : La police est venue dans notre quartier il y a une demi-heure pour distribuer, faire remplir et valider ces formulaires, avec la carte d’identité marocaine (ou carte de résidence)

Avis du Ministère de l’Intérieur de l’Opinion Publique Nationale du 20 mars 2020   (voir en fin d’article)

Dans le cadre de sa démarche de communication avec l’opinion publique nationale pour clarifier les mesures prises pour limiter la propagation du « virus Corona » dans notre pays, notamment la nécessité d’obtenir des licences de voyage exceptionnelles à justifier pour quitter la résidence, le ministère de l’Intérieur informe que les autorités locales veilleront à ce que ces licences soient distribuées aux domiciles des citoyennes et des citoyens. Il faut déménager au siège administratif. De plus, ce document peut également être extrait du site Internet «http://covid19.interieur.gov.ma», qui a été désigné à cet effet par le ministère de l’Intérieur …

Avis du ministère de l’Intérieur pour les citoyennes et les citoyens sur la déclaration de l’état d’urgence sanitaire le 19 mars 2020  (voir en fin d’article)

Afin de préserver la santé et la sécurité de la société marocaine, et dans le cadre d’un sens des responsabilités et d’un esprit de solidarité nationale, et après avoir enregistré certains développements concernant l’infection de non-ressortissants étrangers par le virus « Corona émergent », il a été décidé de déclarer un « état d’urgence sanitaire » et de restreindre les déplacements dans le pays à partir du vendredi 20 mars. 2020 à 18 heures indéfiniment, comme un moyen inévitable de garder ce virus sous contrôle …

Avis du Ministère de l’Intérieur :
1- Communication du ministère de l’Intérieur à l’opinion publique nationale

Dans le cadre de sa démarche de communication avec l’opinion publique nationale pour clarifier les mesures prises pour limiter la propagation du « virus Corona » dans notre pays, notamment la nécessité d’obtenir des licences de voyage exceptionnelles à justifier pour quitter la résidence, le ministère de l’Intérieur informe que les autorités locales veilleront à ce que ces licences soient distribuées aux domiciles des citoyennes et des citoyens. Il faut déménager au siège administratif. Par ailleurs, ce document peut également être extrait du site Internet «http://covid19.interieur.gov.ma», qui a été désigné à cet effet par le ministère de l’Intérieur.

Ces licences restent réservées aux personnes majeures qui peuvent également s’engager dans la circulation des enfants sous leur responsabilité, si cela est absolument nécessaire et dans les limites des exceptions déclarées.

Par ailleurs, le document délivré par les fonctionnaires des secteurs public et privé aux personnes concernées par le travail durant cette période reste suffisant pour se déplacer exclusivement vers les lieux de travail sans avoir besoin d’obtenir le permis de mobilité extraordinaire délivré par les autorités locales.

Le ministère de l’Intérieur confirme que le permis de mobilité exceptionnelle reste valable à partir du moment où il a été reçu pour la première fois jusqu’à la fin de l ‘ »urgence sanitaire », car il suffit de cocher la case qui indique les raisons pour lesquelles il a quitté le domicile chaque fois que nécessaire.

S’il doit être clair que les permis de mobilité exceptionnels sont une déclaration d’honneur portant la signature de l’intéressé à partir et l’aide surveillée dont le but est d’inciter et de persuader les citoyennes et les citoyennes à rester chez elles et à ne pas sortir sauf par nécessité, le ministère de l’Intérieur apprécie l’esprit patriotique élevé qui a été exprimé par les citoyens et les citoyens. Elle a exprimé sa confiance dans leur pleine réponse à ces mesures et leur entière coopération avec les autorités administratives pour le bien de l’intérêt public du peuple marocain.

2- Communication du Ministère de l’intérieur pour les citoyennes et les citoyens sur la déclaration de l’état d’urgence sanitaire

Afin de préserver la santé et la sécurité de la société marocaine, et dans le contexte de faire preuve d’un sens des responsabilités et d’un esprit de solidarité nationale, et après avoir enregistré certains développements concernant l’infection de non-ressortissants étrangers par le virus << corona naissant >>, il a été décidé de déclarer << l’état d’urgence sanitaire >> et de restreindre les déplacements dans le pays à partir du vendredi 20 mars. 2020 à 18 heures indéfiniment, comme un moyen inévitable de garder ce virus sous contrôle.

Une urgence sanitaire ne signifie pas arrêter la roue de l’économie, mais prendre des mesures exceptionnelles qui nécessitent de limiter la circulation des citoyens, en exigeant le départ du siège de la résidence en délivrant un document officiel aux hommes et agents de l’autorité, selon les cas identifiés comme suit:

Mobilité pour travailler pour les départements et institutions ouverts, y compris les entreprises, les usines et les travaux agricoles, les magasins et les espaces commerciaux liés à la vie quotidienne du citoyen, les pharmacies, le secteur bancaire et bancaire, les stations de ravitaillement, les cliniques et les cliniques médicales, les agences de communication, les professions libres nécessaires et les magasins vendant des produits de nettoyage .

À cet égard, la mobilité est limitée aux personnes nécessaires pour être présentes sur le lieu de travail, à condition qu’elles reçoivent un certificat de celui signé et scellé par leurs supérieurs au travail.

– Mobilité afin d’acheter les achats nécessaires à la vie quotidienne à proximité de la résidence en question, ou de recevoir les traitements nécessaires ou l’achat de médicaments dans les pharmacies.

Chaque citoyenne et citoyenne est tenue de respecter ces mesures obligatoires, sous réserve de l’imposition des sanctions prévues par le Groupe du droit pénal. Les autorités locales et les forces publiques, de la sécurité nationale, de la gendarmerie royale et des forces auxiliaires, assureront la mise en œuvre des procédures de surveillance, avec pleine détermination et responsabilité, contre toute personne se trouvant dans la rue principale.

Estimant qu’il est nécessaire de joindre les efforts de chacun, la responsabilité de chaque citoyen doit être soulignée pour protéger sa famille et sa communauté, en veillant à ce que chacun adhère aux mesures de précaution et de prévention et aux règles d’hygiène publique pour assiéger et encercler le virus.

Les autorités publiques affirment que tous les moyens sont disponibles pour assurer le succès du téléchargement de ces décisions, et elles rassurent une fois de plus le citoyen qu’il a pris toutes les mesures pour maintenir des niveaux adéquats d’approvisionnement en nourriture, en médicaments et en tous les matériaux et exigences vitaux dont la vie quotidienne des citoyennes et des citoyens a besoin.

Michel Terrier

X