Dans un communiqué rendu public en début de semaine, la Fédération nationale de la sécurité sociale (FNPSS) affiliée à l’Union marocaine du travail (UMT) a appelé à une grève générale ce jeudi, accompagnée de sit-in devant l’ensemble des polycliniques du royaume.

Le personnel soignant et administratif des 13 polycliniques relevant du pôle des unités médicales de la CNSS sera en grève ce jeudi. Dans un communiqué rendu public en ce début de semaine, la Fédération nationale de la sécurité sociale (FNPSS) affiliée à l’Union marocaine du travail (UMT) a appelé à une grève générale accompagnée de sit-in devant l’ensemble des polycliniques au niveau national. Cette grève a été essentiellement initiée à l’issue d’une réunion urgente tenue en fin de semaine dernière à Casablanca par les coordinateurs et représentants syndicaux desdites polycliniques.

«À maintes reprises, nous avons appelé les parties prenantes à la résolution des problèmes auxquels sont confrontés ces polycliniques, notamment la situation du corps médical pour sauvegarder cet acquis de la classe ouvrière. Néanmoins ces établissements sont menacés de fermeture», explique Hafid Azayi, secrétaire régional de la FNPSS à Agadir.

Aujourd’hui, les médecins vacataires en provenance du secteur public ont décidé depuis le vendredi 10 mai 2019 et sans préavis de se retirer des cliniques pour non paiement depuis un mois de leurs honoraires.
Ce retard de paiement fait suite aux instructions données par le trésorier payeur de la CNSS au fondé de médecins vacataires constituent la majeure partie des ressources humaines des polycliniques. De l’avis de la FNPSS, «ces établissements sont actuellement menacés de fermeture ou de cession en raison de l’accumulation de problèmes structurels, notamment le non paiement des médecins, infirmiers vacataires mais aussi des fournisseurs». C’est pourquoi la non résolution de ces problématiques poussera la FNPSS à l’organisation d’une autre grève générale le jeudi 30 mai 2019 au sein de la CNSS y compris dans l’ensemble des polycliniques et dans le domaine public. En attendant le déblocage de la situation, une réunion de crise a été tenue le lundi 13 mai avec les responsables du ministère de l’Économie et des finances, responsables hiérarchiques du trésorier-payeur. Selon la CNSS, il est prévu un retour à la normale incessamment sous peu.

Michel Terrier

X